Click here to edit title

Dépannage informatique, assistance à domicile, formation, maintenance, particuliers, professionnels, collectivités. Assistance à distance.

Comment renforcer la préservation de votre vie privée dans votre navigation sur Internet ?

Il existe un grand nombre de navigateurs, hélas la plupart sont tellement insécures qu'il se comportent comme de véritables espions, parmi les plus populaires et en tête de liste : Google Chrome ! Suivi d'Opéra, d'Edge et même Safari !!!
Parmi cette jungle numérique un navigateur populaire est connu pour être plus respectueux de votre vie privée que ses homologues : Mozilla Firefox.
Pour le rendre le plus sécure possible, désactivez les données de télémétrie. Si vous ne le faites pas, vos données d’utilisateur peuvent apparaître dans les bases de données que Mozilla rend publiques à des fins de recherche.
Comment faire ? Cliquez sur le bouton ayant 3 bandes horizontales en haut à droite de votre navigateur > options > vie privée et sécurité > décocher Collecte de données par Firefox et utilisation.
D’autres choses que vous pouvez faire comprennent l’activation de la protection de suivi (pour qu’elle ne fonctionne pas seulement en mode privé), envoyer des requêtes “Ne pas suivre” aux sites Web.

Des moteurs de recherche éco-responsables et éthiques

Vous faites peut-être partie des internautes français qui ont recours au moteur de recherche Google pour leurs recherches quotidiennes sur internet. Mais saviez-vous qu’à chaque requête soumise à un moteur de recherche s’ensuit un échange de données qui entraîne des émissions de CO2 ? Données qui peuvent être personnelles et que Google collecte afin de tout savoir sur vous, vos habitudes… et ainsi mieux vous cibler avec ses publicités !

Ecosia : planter des arbres à travers le monde

Ecosia se revendique comme “le moteur de recherche qui plante des arbres” grâce à ses revenus publicitaires reversés à 80 % à des projets de reforestation dans le monde. A ce jour, près de 30 millions d’arbres ont été plantés.

Chaque projet se fixe un objectif adapté à l’environnement des trois pays soutenus : on reverdit le désert au Burkina et l’on vise une restauration de la biodiversité à Madagascar par la replante d’arbres. Au Pérou, Ecosia travaille avec des coopératives locales de café et de cacao afin de reboiser et d’apporter ainsi de nouvelles sources de revenus aux populations locales. Des rapports d’activité sont disponibles sur leur site Internet.

L’entreprise s’investit également dans une politique de neutralité carbone et permet à ses utilisateurs de compléter leurs recherches sur Google grâce à un onglet garanti “neutre en carbone”.


Lilo : des initiatives de solidarité sur-mesures

Si vous souhaitez  naviguer sur Internet tout en soutenant des projets sociaux, environnementaux, éducatifs et éthiques, Lilo est une solution ! Les revenus publicitaires sont reversés aux initiatives que vous souhaitez financer. Le principe : chaque recherche sur Lilo génère des “gouttes” qui peuvent être attribuées à différents projets selon l’envie de l’internaute. Les projets sont sélectionnés d’après trois critères : l’impact social et environnemental, l’existence d’une communauté de soutien initial et celle d’une structure légale.

A l’instar d’Ecosia, Lilo met à disposition sur son site des informations sur l’actualité des initiatives soutenues et le récapitulatif des paiements qu’elles ont reçus. Côté protection de la vie privée, Lilo met un point d’honneur à préserver la vie privée de ses utilisateurs. Aucune collecte de données sur ses utilisateurs, ni sur leurs recherches n’est effectuée.  Autre avantage, Lilo utilise son propre outil de statistique, Piwik, qui anonymise les adresses IP et n’est employé que pour connaître le nombre d’utilisateurs du moteur.


Ecogine : un moteur associatif et une entreprise engagée

Créé par des trois étudiants de Polytech’Nantes en 2008, Ecogine est un moteur de recherche associatif, dont les revenus publicitaires sont redistribués à des associations à but environnemental, sélectionnées par les internautes. Plus encore, Ecogine compense le CO2 consommé par les data-centers, les serveurs et le terminal sollicités par l’utilisateur lors de ses recherches. Leur hébergeur Infomaniak s’est lui engagé à respecter une charte écologique stipulant notamment l’utilisation d’une électricité d’origine renouvelable, et la compensation de leurs émissions de CO2. Cerise sur le gâteau, des fonds d’écran haute définition valorisant le travail d’un photographe professionnel ou amateur accompagnent la navigation sur Ecogine !


Qwant : Le moteur de recherche qui respecte votre vie privée

Qwant est un moteur de recherche européen hébergé et conçu en France. Il protège la liberté de ses utilisateurs tout en préservant l'écosystème numérique. Ces mot d'ordres sont vie privée et neutralité.


ID 2020 c'est quoi ?

Traçage humain à grande échelle par le biais de vaccins !!! Incroyable mais vrai !
ID2020 est une alliance mondiale croissante d'ONG internationales, d'entreprises privées et d'agences des Nations Unies qui travaillent ensemble pour remédier au manque d'identité reconnue qui "affecte" plus d'un milliard de personnes dans le monde (les enfants sont les premiers visés). Les partenaires de l'Alliance se sont engagés à utiliser la technologie pour accélérer l'accès à l'identité numérique pour ceux qui vivent sans identité identifiée. Cette alliance établit des normes techniques mondiales et finance des projets pour mettre en œuvre des solutions d'identité numérique personnelles, privées, portables et persistantes.
Les partenaires incluent Accenture, Gavi, la Vaccine Alliance, Hyperledger, iRespond, Kiva, Mercy Corps, Microsoft et UN-ICC.
Source : id2020.org

FIN DU SUPPORT POUR WINDOWS 7,  BON A SAVOIR

Vous pourrez continuer à utiliser Windows 7 après la fin du support soit le 14 janvier 2020. 

Votre PC continuera de fonctionner mais, dixit Microsoft, il risque d'être plus vulnérable aux risques de sécurité et aux virus.
Votre PC continuera à démarrer et à s’exécuter, mais vous ne recevrez plus de mises à jour logicielles gratuites, notamment les mises à jour de sécurité de la part de Microsoft.

Ce qui signifie que vous n'avez pas besoin de vous précipiter pour acheter un autre PC dans l'immédiat, soyez rassurés !

Cependant pensez à faire des sauvegardes de vos données - (c'est d'ailleurs un réflexe à acquérir, avec celui de noter tous ses identifiants et mots de passe sur un document)  - sur des supports de stockage externes tels disques durs externes, clés USB, cartes SD ou dématérialisés tels les espaces Cloud !

Enfin, assurez vous que votre antivirus fonctionne et qu'il est à jour et tout devrait aller bien !

Données personnelles : Prise en main d’un anti-traceur pour naviguer sans être pisté


Qu'est-ce que le SPAM vocal (ping call) et comment s'en protéger ?


Un spam vocal ou ping call est un appel téléphonique indésirable vous incitant à rappeler un numéro surtaxé. Le spam téléphonique est frauduleux et donc différent du démarchage commercial vous proposant une offre ou un service.

 

Identifier un spam vocal

  • Le numéro appelant (commençant par "089...", "081...", "082...") est surtaxé, il ne sonne qu'une fois et s'affiche directement en appel en absence ou est volontairement interrompu après quelques secondes afin de vous inciter à rappeler.
  • Le numéro appelant est normal (commençant par "02...", "03...", etc.). Une fois que vous avez décroché, on vous incite à rappeler un numéro surtaxé sous un prétexte généralement commercial (gain/colis en attente, etc.).

Exemples de spams vocaux :
"Bonjour, c'est pour une livraison, je n'ai pas accès à votre domicile, merci d'appeler le standard au 08 99 XX XX XX pour récupérer votre colis."
"Bonjour, je suis votre conseillère, rappelez-moi si possible dans la demi-heure au 08 92 XX XX XX."


Si vous êtes victime de spam vocal depuis un numéro français

Signalez le SMS abusif  auprès du service de signalement multi-opérateurs des spams. Vous nous aiderez à engager des actions pour désactiver ces numéros et, dans les cas les plus graves, à déposer une plainte auprès des services de police.

  1. Signalez le ping call directement en ligne sur le site 33700.fr.
  2. Ou envoyez un SMS au 33700 (envoi gratuit) en inscrivant dans votre message la mention "spam vocal" suivie du numéro de téléphone de l’expéditeur (exemple : "spam vocal 089378XXXX"). N’ajoutez pas d’autre commentaire. Vous recevrez un message de confirmation de signalement de la part du 33700.
  3. Effacez la notification d'appel indésirable en absence et verrouillez toujours votre téléphone pour ne pas rappeler par inadvertance le numéro surtaxé.
 

Pour en savoir plus sur la lutte contre le spam par téléphone, rendez-vous sur le site de notre partenaire


Si vous êtes victime de spam vocal depuis un numéro étranger

Si vous recevez un appel d'un pays étranger que vous ne connaissez pas, suivez ces recommandations :

  1. Ne rappelez pas le numéro. 
  2. Bloquez le dans vos options de paramétrage du téléphone :
  • Bloquer un numéro depuis Android : Ouvrez l'application "Téléphone" > Appuyez sur "Historique des appels" > Cliquez sur un des appels de vous souhaitez bloquer > Appuyez sur "Bloquer/Signaler comme spam".
  • Bloquer un numéro depuis un iPhone : Ouvrez l'application "Téléphone" > section "Récents" > cliquez sur  à côté du numéro à bloquer > Défilez l'écran jusqu'en bas > Cliquez sur "Bloquer ce correspondant".
  1. Effacez la notification d'appel en absence de votre journal d'appels.
 
A noter

Le signalement par téléphone au 33700 d'un numéro provenant de l'étranger ne fonctionne pas.



Donnez une seconde jeunesse à votre PC / Mac en remplaçant votre ancien disque dur mécanique par un SSD

Faites des économies tout en boostant significativement votre machine !
Faites remplacer votre ancien disque dur mécanique par un SSD !!!  Cette opération largement recommandée peut être réalisée pour un coût relativement bas sur PC, Macbook ou Imac.

Après remplacement de votre ancien disque par un SSD vous ne retrouverez bien-sûr pas un PC neuf mais vous aurez un ordinateur beaucoup plus rapide au démarrage, au lancement des applications, au réveil... Moins gourmand en électricité et plus silencieux !
Il y a aussi la satisfaction d'offrir une seconde vie à un produit (un peu moins de gaspillage !), au lieu d'opter pour un neuf et pas obligatoirement plus adapté à nos besoins.

Plus d'infos : 07 82 01 87 87 ou [email protected]


TUTO


TELECHARGEZ VOS DONNEES SUR INSTAGRAM


Le saviez-vous ? Comme sur Facebook, il est désormais possible d’avoir une copie de vos données sur Instagram. Cela peut être pratique si vous voulez avoir une archive de ces informations, ou bien si vous avez l’intention de supprimer votre compte.

Pour télécharger ces données, vous devez :

  • Aller sur la version web pour ordinateur d’Instagram
  • Ouvrir votre profil
  • Cliquez sur le bouton des paramètres (l’icône d’engrenage)
  • Cliquer sur « Confidentialité et sécurité »
  • Puis, sous la section « Télécharger les données », cliquer sur « Demander un téléchargement »
  • Des instructions vous seront données pour que vous puissiez recevoir une copie de vos données sur Instagram par e-mail (normalement, en moins de 48 heures)


Bloctel - Un service pour stopper le démarchage téléphonique

Marre d'être appelé à toute heure par un service de prospection téléphonique ? Une solution : Bloctel
Qu’est-ce que Bloctel ?

Bloctel est la liste d’opposition au démarchage téléphonique sur laquelle tout consommateur peut s’inscrire gratuitement afin de ne plus être démarché téléphoniquement par un professionnel avec lequel il n’a pas de relation contractuelle en cours, conformément à la loi n° 2014-344 du 17 mars 2014 relative à la consommation.

La loi précise qu’il est interdit à tout professionnel, directement ou par l’intermédiaire d’un tiers agissant pour son compte, de démarcher téléphoniquement un consommateur inscrit sur cette liste, à l’exception des cas énumérés par la loi. En particulier, vous pourrez toujours être appelé dans les cas suivants :

  • Par les professionnels chez qui vous avez un contrat en cours
  • Pour des appels de prospection en vue de la fourniture de journaux, de périodiques ou de magazines
  • Pour des motifs qui ne concernent pas la vente de biens ou de services tels que :
    • Les appels émanant d’un service public
    • Les appels émanant d’instituts d’études et de sondage
    • Les appels émanant d’associations à but non lucratif
  • Si vous avez communiqué de manière libre et non équivoque votre numéro afin d’être rappelé
  • Comment cela fonctionne-t-il ?

Depuis le 1er juin 2016, tout consommateur peut s’inscrire gratuitement sur cette liste sur le site www.bloctel.gouv.fr. Il recevra par e-mail une confirmation d’inscription sous 48 heures. Il convient que le consommateur vérifie que le message est bien arrivé dans sa boîte mail et si nécessaire, qu’il regarde dans les spams. En effet, l’inscription ne sera prise en compte que lorsque le consommateur aura cliqué sur le lien hypertexte qui sera présent dans ce courriel.

Le consommateur sera alors protégé contre la prospection téléphonique dans un délai maximum de 30 jours après la confirmation de son inscription qui lui sera envoyée par email. Il aura alors accès à son espace personnel en ligne qui lui permettra de gérer son compte.



Electricité sans fil : le Japon envoie 1800 watts à 55m de distance !

Merci Nicolas Tesla !
Publié par Guillaume Champeau, le Jeudi 12 Mars 2015
Electricité sans fil : le Japon envoie 1800 watts à 55m de distance

Aura-t-on un jour une centrale d'électricité à 36 000 km au dessus de la tête ? En course contre Airbus Defense & Space et contre la NASA, l'agence spatiale japonaise a annoncé jeudi avoir franchi une première étape expérimentale en réussissant à transférer 1,8 kilo-watts sur 55 mètres.Envoyer de l'électricité d'un point à un autre sans passer par un matériau conducteur est déjà possible depuis plusieurs années grâce à l'induction électromagnétique, qui commence à être implémentée par les industriels dans des produits d'usage courant (surtout les smartphones), mais aussi dans des projets plus ambitieux, comme cette ligne de bus alimentée par des générateurs situés sous la route. Mais la technologie ne fonctionne que sur de petites distances et avec de petites quantités d'énergie, même si la start-up WiTricity avait démontré dès 2009 qu'elle savait alimenter une ampoule de 60W à 2 mètres de distance, et un petit téléviseur à moins d'un mètre :

Ce n'est toutefois désormais qu'une question de maîtrise et de perfectionnements avant que l'électricité puisse être envoyée sans fil vers de bien plus grandes distances, et en plus grande quantité. Ainsi l'Agence japonaise d'exploration spatiale (JAXA) a annoncé jeudi qu'elle avait réussi à transmettre 1,8 kilo-watts d'électricité sur une distance de 55 mètres, grâce à un dispositif de micro-ondes dirigées.

"C'est la première fois qu'est envoyé ainsi l'équivalent d'une puissance de 2 kilowatts par micro-ondes vers une petite cible, en utilisant un dispositif de contrôle de la directivité", s'est réjouie l'agence. Et celle-ci voit bien plus loin que l'alimentation d'un smartphone, d'une voiture ou d'un écran de téléviseur, puisque la JAXA ambitionne de créer la première centrale d'électricité solaire installée dans l'espace, qui convertirait en micro-ondes ou en lasers infrarouge l'énergie captée par les panneaux photovoltaïques.

Et le Japon n'est pas seul sur cette idée. En 2010, Airbus Defense & Space (ancien EADS Astrium) avait fait part des mêmes ambitions, et s'était même dite prête à lancer un démonstrateur dans l'espace dès 2020. "Notre idée c'est de monter une station géostationnaire, qui permet donc de recueillir de l'énergie 24 heures sur 24", avait expliqué à Ciel & Espace le directeur technique de l'innovation, Robert Lainé. Dans un premier temps, une démonstration pourrait être faite avec un satellite existant, qui délivrerait 10 kilo-watts sur les 20 kW qu'il produit. "Il faut d'abord arriver à démontrer que ça sert à quelque chose, que l'on peut réellement s'en servir, pour que les gens sur Terre y voient un intérêt".

La JAXA, de son côté, n'imagine pas que la technologie puisse être exploitable avant au moins 2040.




Un peu d'humour...T.I.C. et éthique avec Planète Bureau (courts métrages écolos)


Services Google : les connaissiez-vous ?

Google est une araignée géante qui, jour après jour, tisse un nouveau morceau de toile, sous la forme d'un produit ou d'un service, de manière à étouffer encore un peu plus le marché. A l'origine simple moteur de recherche, le géant américain a su se diversifier en proposant à ses utilisateurs des services comme Gmail, Google Earth ou encore récemment le réseau social Google +. Si ces derniers services demeurent bien connus des internautes, il existe une ribambelle de petits services ou produits qui gagnent encore aujourd'hui a être connus et qui pourraient bien vous apporter une aide précieuse dans votre vie de tous les jours.

Plusieurs sites, dont Business Insider, énumèrent les plus notables d'entre eux :


1/ Google Mars : pour explorer la planète rouge

Google Mars, dont l'interface est très semblable à celle du service de cartographie classique Google Maps, est un outil qui permet de visualiser la surface de la planète Mars de façon très détaillée. Des liens ont été ajoutés à l'interface pour permettre de lister les lieux ou les objets remarquables (cratères, canyons et même engins spatiaux comme la sonde Mars Pathfinder). Il est également possible de visualiser les clichés pris par leslanders et rovers envoyés sur Mars et de suivre la progression de ces derniers grâce à un système de tracés de leur parcours.


2/ Google Scholar : pour trouver son bonheur dans la littérature de recherche universitaire

Lancé en novembre 2004, le service Google Scholar permet d'effectuer des recherches sur des articles revus par des comités de lecture, des thèses, livres, résumés analytiques et articles. Les travaux disponibles sur Google Scholar proviennent de sources telles que des éditeurs scientifiques, des sociétés savantes, des référentiels de prépublication, des universités et d'autres organisations de recherche. Google Scholar est entièrement gratuit.


3/ Google Art Project : pour visiter un musée dans son canapé

Mis en ligne en février 2011, Google Art Project permet de visiter virtuellement certains des plus grands et des plus célèbres musées du monde. 17 musées ont participé au lancement du service, ils sont désormais pas moins de 155 à être associés au projet. On y retrouve notamment le fameux Metropolitan Museum of Art de New York et le National Gallery de Londres. Il est désormais possible d'admirer de manière extrêmement détaillée des Van Gogh, Picasso ou autre Dali, sans bouger de chez soi, en quelques clics seulement...


4/ Build With Chrome : pour réaliser des images Lego 3D

Le service Build with Chrome émane d'un partenariat entre le fabricant de jouets Lego et Google Australia. Le but du service est avant tout de montrer les capacités du navigateur crée par Google, Chrome, en termes de réalisation et d'affichage d'images en trois dimensions. Les fans du jeu de construction pourront même construire leurs propres structures Lego 3D, puis les partager et les comparer à ceux de leurs amis via les réseaux sociaux. En effet, les internautes peuvent choisir un lieu sur la carte Build, choisir la dimension de leur briques, la couleur, et enfin les assembler de manière à "réinventer" l'Australie et la Nouvelle-Zélande.


5/ Google Think : pour trouver l'inspiration marketing

Le service Google Think est un site de ressources pédagogiques sur le marketing en ligne.

Il propose aux publicitaires, et aux professionnels du marketing, des idées et des inspirations qui proviennent directement de Google. Le site contient des recherches, des entretiens avec des experts et des études dont le but avoué est d'inspirer les professionnels dans leurs démarche marketing. Il présente également les dernières recherches de Google, et les perspectives stratégiques de la firme, indique Lejournaldunet.com.


6/ Google Sound Search : pour retrouver le nom de la musique qui vous entête

L'outil Google Sound Search permet d'identifier le titre et l'interprète d'une musique quasi instantanément. Après avoir identifié la musique, l'utilisateur peut l'acheter sur la plateforme Google Play et la transférer ensuite directement vers son lecteur. Les musiques identifiées sont automatiquement stockées, de manière à ce que l'internaute puisse revenir dessus quand il le souhaite. Sound Search est loin d'être la première application de reconnaissance musicale sur le marché. Le site canadien Canoe.canous rappelle que Shazam et Soundhound sont déjà des applications extrêmement populaires.


7/ Schemer : pour vous aider à réaliser vos objectifs, seul ou à plusieurs

Schemer est un service qui aide ses membres à organiser et à réaliser leurs objectifs personnels. Lors de l'inscription sur le site, il est demandé à l'utilisateur de renseigner ses centres d’intérêt et passions. A partir de là, Schemer propose une liste d’activités, des "schemes", en rapport avec vos centres d’intérêt. Selon la définition donnée par Google, un “scheme” est une chose que vous souhaitez faire, réaliser ou découvrir, dans n’importe quel domaine, et de n’importe quelle envergure. Le service est davantage efficace dans les lieux urbains, densément peuplés, précise Business Insider. Schemer se base sur les connexions Google+ et indique à l'utilisateur les différents schemes de ses"cercles". Un onglet “Accomplices” (compères) lui permettra ensuite d'organiser un évènement avec ses cercles d'amis, indique le site internet Presse-citron.net


8/ Power searching with Google : pour optimiser vos recherches sur Google

Sur Powersearchingwithgoogle.com, l'utilisateur Google trouvera des trucs et astuces pour optimiser un maximum ses recherches. L'internaute pourra donc y apprendre des manières plus rapides, et plus efficaces, de trouver son bonheur sur la toile. Des classes virtuelles sont disponibles et des exercices sont à disposition des internautes. Un certificat d'aptitude est même remis aux internautes les plus studieux... Chez Google, on ne rigole pas avec les recherches.


9/ Google Moderator : pour avancer dans ses projets en recevant des questions pertinentes

Lancé en septembre 2008, Google Moderator est au premier abord un forum de discussions classique sur lequel les internautes peuvent poser des questions et partager des idées. De manière plus précise, l'outil permet de choisir un thème, faire un post dessus, et de laisser ensuite les autres membres poser et noter les questions des autres. Une excellente manière de sélectionner les questions les plus pertinentes, y tenter d'y répondre, et par conséquent faire un pas de plus vers la réalisation de ses objectifs.


10/ https://encrypted.google.com/ : pour faire des recherches sécurisées

Google, via l'adresse https://encrypted.google.com, permet d'effectuer des recherches sécurisées à l’aide du protocole SSL. Grace à cet outil, aucune partie tierce (fournisseur d'accès ou employeur) ne pourra capter ce que vous cherchez, ni les résultats de vos recherches. Un problème a été relevé par le site Dfsc.net. Il réside dans le fait que les résultats de pages de recherche donnent des différences significatives selon que vous utilisiez google.fr ou https://encrypted.google.com. Autre soucis, si la recherche cryptée vous protège contre bien des choses, il ne vous protégera pas de Google... qui continue toujours à exploiter les informations qu'il peut glaner sur vous lors de vos nombreuses recherches.


Google maps, explorez le monde à 360°

 



Body Browser, le "Google Earth" du corps humain



Une fac américaine installe un distributeur de Macbook Pro pour ses étudiants !

En France il y a les Vélib’ parisiens et depuis peu les Autolib’, deux services qui permettent d’emprunter des moyens de locomotion à bas coûts. Aux États-Unis, une fac a eu l’idée de proposer un distributeur gratuit de MacBook Pro aux étudiants dans sa bibliothèque universitaire !

Pour permettre aux étudiants de travailler sur des ordinateurs sans avoir à forcément ramener le leur, l’université de Drexel, à Philadelphie, a mis en place un distributeur d’un nouveau genre dans sa bibliothèque : le distributeur de Mac. Et pas n’importe lesquels : des MacBook Pro performants, dotés de nombreux logiciels Apple ! Basé sur le même principe qu’une bibliothèque standard, ce distributeur propose aux étudiants de se servir en Mac gratuitement. Avec, bien sûr, quelques restrictions. Le Mac ne peut pas être sorti de l’enceinte de la bibliothèque et ne dispose que de 5 heures de charge. Pour pouvoir l’utiliser un peu plus longtemps il faut payer 5$ par demi-heure en plus. Une fois rebranché à la borne, l’appareil est formaté pour supprimer toutes les informations confidentielles d’un utilisateur. Un bon moyen de gagner la confiance des étudiants.

Malgré ces petites limites, le concept semble avoir du succès. Mis en place début décembre, à quelques semaines des examens, ce système avait été proposé par des étudiants travaillant jusque tard la nuit qui ne voulaient pas rentrer chez eux avec un ordinateur coûteux dans les bras ou le sac (et on les comprend). L’université réfléchirait à installer d’autres distributeurs d’appareils électroniques dans le campus. Certains parlent déjà d’un distributeur d’iPad.